Les meilleurs prix, pour chaque produit, à chaque instant.

Sources Rosport : des eaux pleines de ressources

À la lisière avec l’Eifel (Allemagne) se nichent les sources Rosport, qui offrent depuis 56 ans des eaux minérales et naturellement gazeuses. Rencontre pétillante avec une entreprise luxembourgeoise pour laquelle qualité et respect de l’environnement coulent de source.

Rosport_productie.png

En 1955, le géologue Michel Lucius, mandaté par la famille Bofferding, met à jour une faille dans les couches tectoniques de Rosport. Le gaz carbonique émanant des activités volcaniques latentes traverse les couches de roche et fait apparaître des petites bulles à la surface de la rivière Sûre. D’après la légende, le géologue déniche la source en discutant avec les habitués du café du coin, qui lui révèlent l’existence d’un lieu surnommé « La Porte de l’Enfer ». Et pour cause ! Outre les bulles qui s’y forment à la surface de l’eau, en hiver, une grande tache « de sang » se dessine sous la rivière gelée. Ce phénomène n’est pas inconnu de notre géologue : l’eau minérale contient souvent du fer puisé dans la roche. Ledit « sang » n’est autre que du fer qui rouille. Michel Lucius entreprend donc des forages à un seul endroit et trouve une source naturellement riche en gaz, à 67 m de profondeur. La Rosport Blue est née. En 1993, l’entreprise Sources Rosport fore 300 m plus loin et découvre à 45 m de profondeur la source Viva, non carbogazeuse malgré la proximité avec leur première source. La Rosport Viva rejoint officiellement la gamme en 2001.

L’écoresponsabilité au premier plan

 « Rosport est très sensible à la discussion sur l’excès de plastique », souligne Max Weber, directeur. « Nous n’exportons rien, tous nos fournisseurs de matières premières (étiquettes, bouchons…) sont situés au Grand-Duché. Nous préconisons le circuit court et local afin de réduire au maximum le transport. » La démarche écoresponsable de la marque se prolonge aussi dans ses contenants en verre consigné et en bouteilles PET. Les bouteilles en verre vides reviennent chez Rosport, où elles sont désinfectées puis remises dans le circuit. Les bouteilles en plastique usagées sont collectées via le tri sélectif, rachetées par la société luxembourgeoise qui les produit et recyclées pour en faire de nouvelles. L’entreprise entend étendre ce système à toutes ses bouteilles en plastique d’ici septembre 2021. « La matière recyclée est en tous points comparable à la matière vierge », explique Max Weber. « Le taux de récupération est particulièrement élevé, ce qui nous permet de travailler en circuit presque fermé. C’est un peu plus cher, mais cela nous permet d’éviter qu’un maximum de plastique se retrouve dans la nature. »

Les ambitions de Rosport ne s’arrêtent pas là. Afin de réduire davantage la masse de plastique, l’entreprise cherche de nouvelles façons de réduire le poids de ses bouteilles PET sans perdre en solidité. « Toutefois, dans l’immédiat, nous voulons avant tout consolider notre clientèle après cette année mouvementée. Espérons une bonne canicule ! », plaisante le directeur.

 

Un gage d’engagement et de confiance

« Nous collaborons avec Colruyt depuis de nombreuses années », conclut Max Weber. « C’était pour nous une évidence. Il est important que le consommateur puisse trouver des produits locaux lorsqu’il fait ses courses, et Colruyt fait la part belle aux produits luxembourgeois. C’est un gage de confiance et d’engagement. »

Retrouvez la gamme Blue et Viva dans votre magasin Colruyt !

Un logo baigné d’histoire

Si Rosport est le nom de la source, c’est également le nom du village dans lequel elle se trouve. À la naissance de celui-ci au XVIe siècle, il n’est possible de traverser la Sûre qu’en passant par l’un des rares ponts ou en s’aventurant dans les zones moins profondes à dos de cheval. Le cavalier qui orne les étiquettes des Sources Rosport rend hommage à cette vieille tradition.

Logo_rosport.png

Vu moins cher ailleurs?

Faites-le-nous savoir