Les meilleurs prix, pour chaque produit, à chaque instant.

Tripel Karmeliet : une bière de caractère aux trois céréales

Depuis plus de 20 ans, les amateurs de bières apprécient toute la saveur de la bière 3 céréales Triple Karmeliet. Cette triple belge atypique au goût de fruits et d’épices a été élaborée à Buggenhout par Antoine Bosteels.

L'inspiration inattendue

Tout a commencé en 1993, chez le boulanger du coin. Antoine Bosteels, brasseur à Buggenhout, y achète un pain multicéréale et décide de faire quelque chose de similaire avec la bière. Trois ans plus tard, il lance sur le marché sa bière aux trois céréales à base d’orge, de froment et d’avoine. Il l’appelle la Tripel Karmeliet, en hommage au cloître des Carmes de Dendermonde, où un moine eut la même idée que lui en 1679 : brasser une bière avec plusieurs céréales.

La Tripel Karmeliet est une bière généreuse, douce et sans amertume, au goût fruité et épicé

Hans, brasseur à la Brasserie Bosteels

3 céréales pour une seule bière

« En réalité, il y en a quatre », explique Hans van Remoortere, maître brasseur à la Brasserie Bosteels qui fait maintenant partie d’InBev. « Outre le malt d’orge, de froment et d’avoine, on utilise aussi du froment brut. Le froment donne à la bière son caractère crémeux, l’avoine lui donne son piquant. La Tripel Karmeliet est une bière généreuse, douce et sans amertume, au goût fruité et épicé. Une triple belge assez atypique. » Les arômes épicés sont dus à la coriandre et à l’écorce d’orange qui sont ajoutés juste après la cuisson. Le côté fruité provient de la levure que la brasserie a développée elle-même et qu’elle cultive dans ses murs.

Finement perlée

Outre les céréales et les épices, la refermentation en bouteille est également déterminante pour le goût final. « Lors de l’embouteillage, nous ajoutons séparément dans chaque bouteille un peu de sucre et de levure », explique Hans. « Cela a pour effet de produire du gaz carbonique qui rend la bière délicieusement rafraîchissante et pétillante. Cela ajoute également de l’acidité qui complète parfaitement sa saveur délicate. Après quelques semaines de repos, la bière est prête. Vous pouvez bien sûr la laisser reposer plus longtemps à la maison. Personnellement, j’ai une préférence pour une Tripel Karmeliet qui a reposé pendant trois mois. Elle est alors à parfaite maturité. »

Son côté épicé convient parfaitement à des plats légèrement relevés, par exemple de la volaille ou des crustacés. Essayez-la aussi avec des desserts comme une mousse au chocolat ou des crêpes au sirop.

Jo, notre sommelier bières

Plus qu'un simple verre

À chaque bière son verre, mais celui de la Tripel Karmeliet est vraiment typiquement belge. Également amateur d’art, Antoine Bosteels l’a conçu lui-même, en hommage à l’histoire des carmes : l’année 1679, les 3 étoiles qui font référence à la religion et la fleur de lys française comme symbole médiéval. Même la forme du verre n’est pas due au hasard.

Jo, notre sommelier bières, explique : « Dans un verre en forme de tulipe, au bord plus étroit, les arômes épicés de la bière se libèrent plus facilement. Le gaz carbonique est aussi mieux conservé dans le verre, laissant apparaître un col de mousse généreux. »

Vu moins cher ailleurs?

Faites-le-nous savoir