Les meilleurs prix, pour chaque produit, à chaque instant.

Hopus, la passion de la bière

Parmi les bières disponibles en exclusivité chez Colruyt, la Hopus sort du lot. Et pas seulement en raison du rituel de service dans 2 verres distincts. C'est toute l'histoire qui se cache derrière cette bière que l'on vous invite à découvrir… Suivez le guide !

“Bienvenue à la Brasserie Lefebvre!”

C’est par ces mots que Paul-Émile et Céline Lefebvre, la 6e génération de cette famille de brasseurs passionnés, nous accueillent à Quenast, en Brabant wallon. Paul-Émile nous relate les débuts de l’entreprise familiale : « À sa création en 1876, la brasserie se trouvait dans le bas du village, près de la Senne. Mais après la Première Guerre mondiale, il a fallu déménager. La carrière située dans la région connaissait en effet un bel essor, et les ouvriers étaient de grands amateurs de bière. Il a fallu agrandir, on ne parvenait plus à suivre ! »

Une gamme complète

Au fil du temps, la Brasserie Lefebvre crée plusieurs bières qui ont malheureusement aujourd’hui disparu : une Spéciale belge, un scotch… « Mais c’est véritablement à partir des années 80 que la gamme s’est étoffée pour répondre à la demande : blanche, bières fruitées ou au miel… jusqu’à la création de la Hopus. Une belle histoire ! », explique Céline en jetant un regard complice à son frère.

J'ai créé la Hopus à l'occasion de mon mariage, c'était une surprise pour ma future épouse.

Paul-Emile, maître brasseur à la Brasserie Lefebvre

Coup de foudre

À l’époque, Paul-Émile est sur le point de se marier et il souhaite offrir un cadeau original à sa future épouse. Pour un maître-brasseur, quoi de plus logique que de créer… une bière tout spécialement pour l’occasion ! « C’était une surprise, un brassin secret qui devait évoquer l’histoire de la brasserie. J’ai ainsi sélectionné des variétés de houblon que mon grand-père utilisait lorsqu’il était à la tête de l’entreprise. J’en suis arrivé à associer 5 houblons rares d’Europe », raconte Paul-Émile. Il a fallu faire des essais répétés pour obtenir le résultat souhaité. « Ce fut une vraie course contre la montre, mais le jour dit, nous avons proposé cette ‘Cuvée des Mariés’ à nos invités. » Et ce fut un véritable coup de foudre…

Un nom rempli de sens

Cette nouvelle bière fait l’objet de commentaires élogieux. Paul-Émile : « Nous avons alors décidé de la commercialiser à plus grande échelle. Et il a fallu lui trouver un nom… » Céline poursuit : « Un vrai travail d’équipe ! Chacun proposait ses idées… Mais quand le nom ‘Hopus’ a été mentionné, il a fait l’unanimité. » Ce terme est la contraction de « hop » (houblon, en anglais) et de « opus » (œuvre, en latin) : une « œuvre de houblon ».

Une bière, deux verres

La Hopus se sert d’une façon particulière. « La bière claire est versée dans un verre tulipe haut et le dépôt trouble au fond de la bouteille est servi à part, dans un petit verre à levure. On goûte une première fois la bière claire, avant d’y ajouter le contenu du petit verre pour poursuivre la dégustation. Plus on ajoute de dépôt à la bière, plus elle devient amère. Chaque dégustation est donc unique, une expérience très enrichissante pour les amateurs ! »

Ce qu’on apprend au berceau…

On peut dire que Paul-Émile a… de la bière dans les veines. « Ah ah ! C’est tout à fait ça. J’ai été plongé dans la bière dès mon enfance. À 6 ans, je traînais déjà dans la brasserie alors que mes copains de classe jouaient aux billes. J’ai commencé à brasser dans la cuisine de la maison familiale, juste en face. Alors, quand j’ai dû choisir des études, je n’ai pas hésité longtemps ! »

Le champagne de Quenast

Le bouchon à étrier est la marque de fabrique de la Brasserie Lefebvre. « La Hopus, la Barbãr et la Floreffe sont conditionnées dans une bouteille au design authentique, coiffée d’un bouchon à étrier spécialement adapté à la refermentation en bouteille. Les consommateurs adorent jouer avec ce bouchon particulier, qui émet un ‘pop’ surprenant à l’ouverture. Ce n’est pas pour rien que l’on surnomme parfois nos bières ‘le champagne de Quenast’ », explique Céline avec un grand sourire…

Vu moins cher ailleurs?

Faites-le-nous savoir