Les meilleurs prix, pour chaque produit, à chaque instant.

Duvel : incontournable depuis 1923

Tout commence au début du XXe siècle, lorsqu’Albert et Victor Moortgat reprennent la ferme brassicole construite par leur père en 1871, à Breendonk. Les tâches sont clairement réparties entre les deux frères : tandis qu’Albert se charge du brassage, Victor parcourt Bruxelles en charrette à cheval pour distribuer la bière dans les cafés. Et c’est ensemble qu’ils lancent la toute première bière blonde forte belge : la Duvel, fierté de la brasserie Duvel Moortgat.

Une bière à la fois plus puissante et facile à boire, c’était très original à l’époque.

Michel Moortgat, propriétaire

Une levure unique, spécialement importée d’Écosse

Des années durant, Albert recherche la levure parfaite, celle qui lui permettra de créer une bière spéciale sur le modèle des « Ales » anglaises. « Peu après la Première Guerre mondiale, il se rend lui-même en Angleterre », raconte Michel Moortgat qui incarne la 4e génération à la tête de la brasserie. « Il a fallu longuement insister, mais avec l’aide du maître-brasseur britannique John Martin, Albert a fini par obtenir deux petits pots de levure d’une minuscule brasserie écossaise. Des échantillons qu’il a dû ramener clandestinement. » De retour au pays, quelle n’est pas sa surprise lorsqu’il découvre que les pots ne contiennent pas 1, mais 135 cultures de levure différentes ! Albert en isole une vingtaine dont il tire enfin une levure unique.

La "Victoire" de 1918

En 1923, le coup d’envoi est donné : le premier brassin d’Albert est servi gratuitement dans les cafés de Breendonck. La nouvelle bière est baptisée Victory Ale pour commémorer la fin de la Première Guerre. Michel : « Il s’agissait d’un style de bière révolutionnaire à l’époque. Les blondes peu alcoolisées avaient la cote, et produire une bière à la fois plus puissante et facile à boire, c’était pour le moins inédit. » Et diabolique aussi, comme le découvrit le cordonnier local qui, après en avoir bu quelques verres de trop, s’exclama : « C’est un vrai diable (« duvel » en néerlandais) ! »

L’authentique recette de 1923

Aujourd’hui encore, la Duvel est brassée avec la levure importée d’Écosse par Albert et les deux variétés de houblon très aromatiques qu’il utilisait alors. À l’inverse de ce que veut la tradition, le houblon est incorporé à la cuisson dès le début du processus, et non à la fin. « C’est à cela que la bière doit son amertume subtile et veloutée, et ses arômes raffinés », explique Michel. Il n’y a qu’une chose pour laquelle la brasserie a dérogé à la recette : « La Duvel n’a obtenu sa couleur blond doré typique que dans les années 1970. Avant cela, elle était plus trouble et plus ambrée. Mais les pils danoises et allemandes à la robe très claire remportaient un tel succès que nous avons décidé d’éclaircir un peu la Duvel. » C’était bien vu.

Le verre emblématique de Duvel

Dans les années 1960, la brasserie Moortgat sert pour la première fois sa Duvel dans un verre tulipe, un acte plutôt avant-gardiste. « À l’époque, il n’existait aucun verre de bière pouvant contenir l’intégralité d’une bouteille de 33 cl, alors que le verre Duvel, si », raconte Michel. « De plus, le rétrécissement vers le haut contribue au maintien du dioxyde de carbone, et donc du col de mousse. Dès la première gorgée, vous avalez à la fois de la bière et de la mousse, et vous pouvez immédiatement savourer le goût plein de la Duvel. Ce n’est pas possible avec un verre étroit. »

La Duvel Tripel Hop présente un goût frais et fruité qui se marie parfaitement avec les plats relevés, comme les currys ou les woks asiatiques. Un régal aussi avec les desserts ! Pensez à un cake au citron, une mousse au chocolat blanc ou une tarte aux fruits exotiques.

Jo, notre sommelier bières

Duvel Tripel Hop

En 2011, la Duvel assiste à la naissance d’une petite soeur : la Duvel Tripel Hop, une bière brassée avec une 3e variété de houblon et dotée d’un taux d’alcool plus élevé. Pendant 6 ans, un type de houblon différent a été utilisé pour chaque édition, conférant à chacune un goût unique. « En 2017, nous avons invité des amateurs de Duvel à déguster ces 6 éditions et à élire leur préférée », relate Michel (au centre de la photo, entre Jo, notre sommelier bières, et Koen, notre acheteur). « C’est l’édition de 2012 brassée avec le houblon Citra qui a remporté tous lessuffrages. C’est aujourd’hui une valeur sûre de notre assortiment. »

Vu moins cher ailleurs?

Faites-le-nous savoir